2 commentaires

  • GEDIN

    Justement c’est pas trop tard pour envisager d’augmenter les salaires et de tenir compte des kms parcourus non indemnisés
    quand il y des plannings à « trous » surtout en campagne et dans la grande banlieue.Que l’on assure un vrai statut et une évolution de carrière à ce personnel.
    Que le métier soit attirant!Et que les jeunes voulant faire le métier d’auxiliaire de vie ne s’entendent pas répondre par Pole Emploi que l’on réserve ces postes aux femmes au RSA ou à celles -chercheuses d’emploi -qui ont élevé 3 enfants.
    La formation est essentielle ; on ne s’occupe pas d’un plurihandicapé de la même façon qu’une personne agée.
    De pair avec l’accessibilité le métier d’auxillaire de vie est une clé du maintien au domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *